Lettres persanes

Montesguieu

под заказ

Цена в интернет-магазине: 459,00 руб.

ISBN: 978-2-09-031372-7
Внешнее покрытие издания: в обл.
Язык текста: фр.
Фамилия автора в заголовке: Montesguieu
Код отношений (роль соавтора в издании): 070 Автор
Основное заглавие: Lettres persanes
Первые сведения об ответственности: Montesguieu
Издатель: CLE International
Дата издания: 2010
Объем издания (количество страниц): 47
Другие уточнения физических характеристик: col. ill.
Высота, см.: 21
Определитель УДК: =021
Индекс УДК: 821.133.1
Статус записи (Тип информации): В наличии
Ширина, см: 14
Толщина, см: 1
Вес в граммах: 100
Артикул: 2070451

Описание

Introduction Je ne fais point ici d'epitre dedicatoire, et je ne demande point de protection pour ce livre: on le lira, s'il est bon; et, s'il est mauvais, je ne me soucie pas qu'on le lise. J'ai detache ces premieres lettres pour essayer le gout du public; j'en ai un grand nombre d'autres dans mon portefeuille, que je pourrai lui donner dans la suite. Mais c'est a condition que je ne serai pas connu car si l'on vient a savoir mon nom, des ce moment je me tais. Je connais une femme qui marche assez bien, mais qui boite des qu'on la regarde. C'est assez des defauts de l'ouvrage sans que je presente encore a la critique ceux de ma personne. Si l'on savait qui je suis, on dirait: "Son livre jure avec son caractere; il devrait employer son temps a quelque chose de mieux; cela n'est pas digne d'un homme grave." Les critiques ne manquent jamais ces sortes de reflexions, parce qu'on les peut faire sans essayer beaucoup son esprit. Les Persans qui ecrivent ici etaient loges avec moi nous passions notre vie ensemble. Comme ils me regardaient comme un homme d'un autre monde, ils ne me cachaient rien. En effet, des gens transplantes de si loin ne pouvaient plus avoir de secrets. Ils me communiquaient la plupart de leurs lettres; je les copiai. J'en surpris meme quelques-unes dont ils se seraient bien gardes de me faire confidence, tant elles etaient mortifiantes pour la vanite et la jalousie persane. Je ne fais donc que l'office de traducteur: toute ma peine a ete de mettre l'ouvrage a nos moeurs. J'ai soulage le lecteur du langage asiatique autant que je l'ai pu, et l'ai sauve d'une infinite d'expressions sublimes, qui l'auraient ennuye jusque dans les nues.